La compensation est une action climatique qui permet aux individus et aux organisations de compenser les émissions qu'ils ne peuvent pas éviter, en soutenant des projets valables qui réduisent les émissions ailleurs.

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) réduites par la compensation sont mesurées dans les réductions d'émissions certifiées par l'ONU. Les URCE sont générées à partir de projets de Mécanisme de Développement Propre (MDP). Ces projets, qui sont situés dans des pays en développement, rapportent 1 URCE pour chaque tonne métrique d'émissions de GES qu'ils réduisent ou évitent et sont mesurés en équivalent CO2 (CO2-eq). Les URCE peuvent ensuite être achetées par des personnes et des organisations pour compenser leurs propres émissions inévitables ou en tant que contribution à l'action climatique mondiale.

La compensation, c'est comme le crowdfunding pour l'action climatique: l'achat d'URCE est une contribution financière directe aux projets qui leur permet de continuer à réduire les émissions et de bénéficier aux communautés qui les entourent.

Un système de transport en commun rapide à Bogotá, en Colombie

Chauffe-eau solaires au Cap, Afrique du Sud

Des fourneaux efficaces en Ouganda

La compensation fait partie du processus en trois étapes dans le cadre de l'initiative Climate Neutral Now du secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC):

- Mesurez votre empreinte climatique à de notre calculateur personnel facile à utiliser

- Réduisez votre empreinte au maximum

- Compensez le reste avec des URCE

Climate Neutral Now invite les entreprises, les organisations, les gouvernements et les citoyens à œuvrer en faveur de la neutralité climatique.

Vignobles Fetzer

Police de Dubai

Aviva Assurances

Marks & Spencer

Comment les projets réduisent les émissions

Les projets MDP peuvent, entre autres approches:

- Remplacer l'utilisation de combustibles fossiles sales avec des énergies renouvelables propres (éolien, hydroélectricité, solaire, biomasse);

- Réduire la consommation d'énergie et l'utilisation de combustibles fossiles par des mesures d'efficacité énergétique (cuisinières propres, ampoules électriques à haut rendement énergétique);

- Capturer le carbone déjà libéré dans les arbres et autres plantes (projets de reboisement et de régénération forestière).

Les projets MDP ont permis d'éviter plus de 1,8 milliard de tonnes d'émissions de GES. Cela équivaut à retirer plus de 300 millions de voitures de la route chaque année, ou à installer 400 000 éoliennes, ou la même quantité retirée de l'atmosphère par plus d'un milliard d'acres de forêt par année.

Avantages de la compensation

Compenser, c'est agir pour le climat

Compenser ses émissions est important car pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris, à savoir limiter l'augmentation de la température mondiale à moins de 2 degrés Celsius avant la fin du siècle et rééquilibrer le monde à un climat neutre, chacun, individu ou organisation, doit prendre d'urgence des mesures pour lutter contre le changement climatique. La compensation joue un rôle important de catalyseur pour le déploiement rapide de solutions là où elle est économiquement la plus viable, en comblant le fossé entre le présent et le moment où nos sociétés seront en mesure d'éliminer les technologies émettrices de gaz à effet de serre.

La compensation soutient le développement durable des pays en développement

La compensation avec les URCE de l'ONU garantit que votre action climatique est robuste et bénéfique non seulement pour contrer les effets du changement climatique, mais aussi pour contribuer au développement durable des communautés locales où se situent les projets MDP. Ces projets sont des efforts de collaboration entre divers intervenants pour assurer un effet 2 en 1 : s'attaquer au changement climatique tout en favorisant le développement et l'amélioration des conditions de vie par la création d'emplois par exemple, ou l'amélioration de la santé, de l'éducation, de l'accès à l'énergie, etc.

La compensation facilite le changement de comportement vers des opérations industrielles responsables

Les signataires de Climate Neutral Now sont des entreprises ou des organisations qui s'engagent à prendre trois mesures : mesurer leur empreinte climatique, la réduire autant que possible (action climatique en soi) et compenser le reste (action climatique également), et à répéter ces mesures à intervalles réguliers. Cela signifie que le nombre d'unités de compensation achetées diminuera également au fil du temps, à mesure que nous nous efforcerons d'atteindre la neutralité climatique. S'engager à prendre ces trois mesures encourage les changements de comportement au sein des entreprises, des organisations, des individus, c'est-à-dire des consommateurs, qui à leur tour entraîneront le changement au sein de leurs industries, institutions et réseaux.

Avec l'adoption de l'Accord de Paris, la plupart des pays du monde se sont engagés à agir contre le changement climatique, contrairement au Protocole de Kyoto qui imposait des restrictions uniquement aux pays industrialisés. L'Accord de Paris est un cadre à long terme qui vise à garantir que les pays accroîtront leur ambition et leur action au fil du temps. Cependant, la fenêtre d'opportunité de transition de l'économie mondiale vers une voie à faible émission de carbone qui permettrait d'éviter les pires impacts du changement climatique se referme rapidement.

Les scénarios d'émissions conduisant à des concentrations d'équivalent CO2 dans l'atmosphère d'environ 450 particules par million ou moins d'ici 2100 sont vraisemblablement de nature à maintenir le réchauffement en dessous de 2°C au cours du 21ème siècle par rapport aux niveaux préindustriels. Pour atteindre de telles concentration, nous devons réduire les émissions de 80 % d'ici 2050 (par rapport aux niveaux de 1990) afin de stabiliser le climat et de prévenir des impacts négatifs sans précédent sur l'économie et notre environnement.

Notre analyse des engagements initiaux des pays en matière d'action intérieure révèle un écart important entre le niveau d'ambition et l'activité économique compatible avec une augmentation de la température mondiale de moins de 2°C.

Les règles de l'Accord de Paris qui régiront sa mise en œuvre à partir de 2020 sont actuellement négociées, y compris la manière dont l'action sur le terrain sera mesurée et rapportée au niveau international. Il est attendu que la compensation continue à jouer un rôle en aidant les pays qui ont besoin de plus de temps pour libérer tout leur potentiel d'action climatique à soutenir l'action menée ailleurs.

A l'heure actuelle, la compensation est un outil pour l'action des pays et des acteurs non étatiques avant 2020. L'ONU coordonne l'action des acteurs non étatiques dans le cadre plus large de l'Action globale pour le climat et de ses nombreuses initiatives telles que Climate Neutral Now. L'Action globale pour le climat devrait s'étendre à la phase de mise en œuvre de l'Accord de Paris, l'accent continuant d'être mis sur l'action climatique des acteurs non étatiques.

Lorsque nous accusons les entreprises de polluer, nous oublions un fait simple aux conséquences profondes - les entreprises sont composées d'individus. Lorsque nous reconnaissons que le changement à tous les niveaux commence avec nous, les individus, nous pouvons accepter notre responsabilité personnelle d'agir et de conduire le changement.

Le point de pression de la norme sociale : lorsque le comportement climatique responsable est si largement répandu, il devient la norme, et les entités qui ne s'y conforment pas subissent des dommages de crédibilité.

Nous vous encourageons à mesurer, réduire et compenser vos émissions maintenant et au fil du temps. Mais s'il vous plaît, ne vous arrêtez pas là. Faites participer votre famille, vos amis et vos pairs et plaidez auprès d'eux pour qu'ils prennent également des mesures climatiques. Chaque effort compte et chacun peut faire partie de la solution.